Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J-88 : Bilan de l'Aventure de Social Trading de Boursif.com

Voilà 88 jours que cette Aventure de trading en mode social a débuté sur TradingFloor.com

La valeur du compte était à 25.000€ le 18 juillet et voilà presque 3 mois que le compte est diffusé gratuitement sur TradingFloor.com (pour vous inscrire gratuitement comme follower, veuillez vous rendre sur la page suivante : https://www.tradingfloor.com/traders/tradingboursif/performance). Quelles sont les 7 leçons à retenir ?

Leçon n°1 : La performance, rien que la performance

Le niveau de volatilité d'un portefeuille est une chose mais sa performance absolue est avant tout sa KPI première. L'objectif n'est absolument pas ici de minimiser la variance. Le portefeuille reste grosso modo depuis quelques séances autour de 13.000€ de gains, soit une valeur de compte tournant autour de l'axe des 38.000€. L'objectif pour fin octobre est fixé à 85.000€ et pour fin décembre à 150.000€. Cela impose forcément une flexibilité accrue, ce qui est la stratégie de trading du portefeuille Boursif. Ci-dessous le cheminement parcouru jusqu'à présent :

J-88 : Bilan de l'Aventure de Social Trading de Boursif.com

On s'aperçoit que le nombre de transactions a fortement augmenté sur ces dernières séances. C'est d'ailleurs l'objet de la seconde leçon.

 

Leçon n°2 : Sans cesse se remettre en question

L'approche ne peut pas être tout le temps la même. Il y a le scénario central, qui se réalise avec des ajustements eux aussi nécessaires et puis il y a les opportunités intraday liées aux différents points des différents modèles. Ces dernières séances j'ai réactivé par exemple des points intraday et une approche de type "gamma short" d'où des allers-retours beaucoup plus courts :

J-88 : Bilan de l'Aventure de Social Trading de Boursif.com

Le marché n'a pas tous les jours le même visage et les algorithmes s'activent et se désactivent. Cela oblige à varier les techniques. J'ai par exemple joué beaucoup plus de trades longs ces dernières séances, ce qui devient vital pour toutes les raisons expliquées dans l'article diffusé ici :

http://www.boursif.com/2016/10/reflexions-et-remise-en-question-de-la-logique-d-investissement.html

La configuration ne me convenait plus trop depuis la rumeur sur DB d'il y a 2 semaines. Il fallait remettre en route un trading plus réactif et plus flexible. C'est chose faite. Cela amène d'ailleurs au 3ème point : la gestion des drawdowns.

 

Leçon n°3 : Il existe 2 types de drawdowns

Le drawdown en capital (hard drawdown) et le max drawdown sur les gains déjà engrangés (soft drawdown). En l'occurrence, il ne s'agit plus d'avoir la même approche de trading lorsque le capital est touché. Rechercher de la performance et la construire à partir de gains cumulés est un réflexe sain. Mais prendre des risques au moment même où les gains s'évaporent n'est pas du tout l'objectif visé. La gestion des différents drawdowns est un acte de gestion obligatoire et vital. Il est suicidaire de garder la même approche tout le temps, sans se remettre en question à aucun moment. J'ai passé plusieurs jours à remouliner pas mal de choses de mon côté pour réactiver certaines fonctionnalités intéressantes en intraday. Le but premier est de remonter en selle et de remettre en route la machine à trades gagnants. L'allure actuelle correspond déjà un peu plus à mes attentes personnelles. Le taux de trades gagnants reste malgré tout à 75% mais ce n'est pas une KPI pour moi. C'est un résultat post-exécution, c'est tout. Je le redis : la seule chose qui compte c'est la performance. En revanche, le ratio de "losing days" est quant à lui beaucoup plus important. Là il reste stabilisé à 37%. Cela correspond à mes attentes. Un niveau au dessus de 40% serait par exemple une alerte très forte pour moi, pour donner un ordre de grandeur plus précis. Pour gérer ses drawdowns, il faut savoir intégrer tous les paramètres du marché. Cela amène à la 4ème leçon.

 

Leçon n°4 : Comment intégrer le fondamental ?

Une approche quantitative est nécessaire puisque les marchés sont entre les mains de robots exécutant des algorithmes représentant 75% des volumes du marché. Il faut savoir qui est en place et quel est l'impact où le biais. Cette information ressort assez bien avec les chaînes de Boursif couplées aux points Boursif. Cela donne le rapport de force entre les opérateurs haussiers (Bulls) et les opérateurs baissiers (Bears). Le fondamental est la seule chose que les robots ne peuvent pas maîtriser à 100%. C'est la raison pour laquelle il faut l'intégrer dans son approche de trading. Les aléas sont en revanche bien plus grands "acheter au son du canon et vendre au son du clairon" n'est pas une expression sortie du chapeau, sans aucune signification. Ce n'est pas parce que le fondamental dérape que les marchés s'effondrent. Ces derniers anticipent toujours. Il y a donc un décalage. Et il y a aussi parfois de longues périodes d'aveuglement. ce fut le cas durant 2006 et au début de 2007, et c'est de nouveau le cas. Ces périodes totalement "insanes" demandent des ajustements. Il faut savoir les jouer aussi et ne pas s'entêter. D'où la remise à plat actuelle de l'approche. Les premiers résultats sont encourageants. Il faut continuer ainsi. Le fondamental est la pièce manquante de toute boîte noire quantitative. On peut le modéliser, mais le marché réservera toujours des surprises que seul lui peut engendrer. La crise de la VaR par exemple en sera un très bel exemple. Elle surviendra bientôt, quoiqu'il arrive. Cela amène à la 5ème leçon...

 

Leçon n°5 : Ne pas oublier d'où l'on vient et où on souhaite aller...

Ce n'est pas le tout de gagner de l'argent en bourse. L'essentiel est de poursuivre ses objectifs et de savoir les dépasser. L'objectif avant fin septembre était de dépasser une valeur de compte de 50.000€ ce qui fut atteint. Mais désormais l'objectif est d'amener le compte à 150K€ d'ici à la fin de l'année. Cela demande une toute autre concentration. L'augmentation du levier est un dosage à mener très subtilement. D'ailleurs tout l'enjeu de cette seconde phase repose ici. Avec l'augmentation progressive de la taille du portefeuille, il faut pouvoir tenir la distance. Sur les futures Eurostoxx50 la liquidité est telle que la stratégie pourrait être 1000 fois plus grosse sans poser aucun souci. Cela représenterait, pour donner un chiffre, une exposition d'un nominal allant jusqu'à 300 millions d'euros. Il y a donc de la marge. Au delà, il y aurait les inévitables coûts de frottement que sont les frais de courtage et le slippage (coût de crosser la fourchette Bid/Ask pour traiter 10.000 futures plutôt que 10). Pour donner un autre chiffre, l'objectif de cette Aventure de Social Trading est de porter le compte de trading Boursif au delà du million d'euros d'ici à fin 2017. C'est la raison pour laquelle il faut bien garder en tête que la première étape ne reste qu'une étape tout à fait basique du plan général. Le compte a pu engranger une cinquantaine de trades pour commencer à en tirer quelques analyses intéressantes, mais seul l'objectif final compte. Ce n'est par conséquent que le début. D'où la 6ème leçon...

 

Leçon n°6 : Toujours rester dans la "zone"...

Le jour de la rumeur sur DB il y a 10 jours, le marché a changé de visage. Non pas le marché US, mais bel et bien le marché européen. C'est rare donc il faut le souligner. De nouveaux flux sont revenus et une sorte d'enclume s'est retirée. Il faut obligatoirement en tenir compte. Cela est perturbant au départ et des tensions apparaissent et veulent pousser à sortir de la "zone". Il faut savoir se réajuster pour au contraire rester parfaitement dans cette zone vitale de sérénité. C'est un exercice et c'est généralement couplé logiquement à l'apparition d'un premier soft drawdown, une première alerte qui doit servir positivement et non négativement. Il est proactif pour rebondir. C'est lorsque l'on subit qu'on finit par être volontairement éjecter de la "zone". Ne pas oublier que c'est le trader lui-même qui se "crame" tout seul son compte, pas le marché. C'est le trader qui déraille et se met à couper en tout sens qui déconstruit sa performance plus vite qu'elle n'est apparue. Il faut lutter contre ces forces obscures qui veulent entraîner vers le bas. Cela demande de la force de caractère, car à la fois il faut se réajuster et à la fois il faut aussi garder la barre en main et ne pas faire volte-face sur tout. C'est le point de la 7ème leçon...

 

Leçon n°7: Comment réussir à faire un volte-face réussi ?

Pour ma part, je n'aime pni être un perma-bear, ni être un perma-bull. La plupart du temps, le marché est rangy est une simple approche "gamma short" permet de se remettre dans le bon sens tout en ne prenant aucun sens. Cela semble un paradoxe, mais finalement la meilleure configuration pour se redresser est de tirer parti de marchés qui yoyotent sur place en enchaînant les allers-retours réactifs sur des points très précis. Temporairement cela demande de repasser haussier et temporairement cela demande de ne pas oublier de rejouer la baisse, mais au final la somme des coups exécutés donne un biais relativement neutre. C'est un cumulant des gains sur des périodes sans tendance que l'on permet à son portefeuille de pouvoir reprendre un vrai choix directionnel par la suite. Cela laisse aussi le temps de réanalyser le marché en prenant du recul. En se forçant à jouer les 2 facettes du marché, on s'oblige aussi à analyser les 2 clans qui s'opposent, sans appartenir à aucun d'eux pour un laps de temps.

 

Voilà pour ces 7 leçons un peu synthétiques et cruciales pour continuer à avancer. Le projet vise le million d'euros pour fin 2017. Il faut poursuivre le chemin !

Yannick

J-88 : Bilan de l'Aventure de Social Trading de Boursif.com

En revenant chaque jour sur Boursif.com, vous obtenez des informations pertinentes sur les marchés boursiers

 

Et si vous avez aimé cet article, vous aimerez également l’un des 13 articles suivants :

 

  1. Pour en savoir plus sur l’auteur de Boursif.com, cliquez ici : Lire la présentation complète !
  2. Pour acheter mon livre « Comment j’ai planté ma startup » à 19,90€ sur amazon : Cliquez ici !
  3. Pour suivre en live le compte de trading de Boursif.com : cliquez ici !
  4. Pour découvrir les 14 bonnes manières pour améliorer ses capacités de trader : cliquez ici !
  5. Découvrez le Quizz « Quel trader êtes-vous ? » : cliquez ici !
  6. Pour lire l’article « Les 10 astuces pour améliorer son trading » : cliquez ici !
  7. Pour lire l’article « les 13 erreurs fatidiques en trading » : cliquez ici !
  8. Pour lire l’article « 4 idées de bons livres de trading » : cliquez ici !
  9.  Pour lire l’article « Les 7 exercices pour améliorer votre trading » : cliquez ici !
  10.  Pour lire l’article « Les 10 pièges tendus par les marchés boursiers » : cliquez ici !
  11.  Pour découvrir la règle de trading des 95% : cliquez ici !
  12.  Pour comprendre la logique d’investissement de Boursif.com : cliquez ici !
  13.  La règle du 2-2-2 pour réussir en bourse : cliquez ici !

Disclaimer : Les avis publiés sur Boursif.com ne sont ni des recommandations d’achat, ni des recommandations de vente, ni des conseils en investissement de manière générale. Ils ne reflètent que l’opinion purement personnelle de leur auteur et n’engagent pas sa responsabilité quant à la réalisation effective des positions prises. Prendre une position longue ou une position short sur le marché est source de risque de pertes financières conséquentes.  La responsabilité de l’auteur de Boursif.com ne peut être retenue quant aux positions de trading prises suite à la lecture de ce blog. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

Merci pour votre achat de mon livre sur Amazon

En vous rendant sur la page suivante : Cliquez ici pour effectuer votre achat sur Amazon !

J-88 : Bilan de l'Aventure de Social Trading de Boursif.com

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :