Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif

L'année 2016 est quasiment terminée...

En tous les cas pour le trading, car la FED fera son annonce de taux cette semaine puis ce sera le SCR (Santa Claus Rally) où les opérateurs US souhaitent mettre toute leur énergie pour faire briser la barre symbolique des 20.000 à l'indice DJ Industrials 30, dit DOW.

 

Que retenir de cette année marquée de 3 événements majeurs ?

Tout d'abord, la résilience du marché et son irrésistible envie d'aller scorer records sur records. Les opérateurs US ont adopté une attitude Bullish après la déculotée des premières semaines de Janvier...L'exubérance de cette fin d'année est l'exacte symétrie de la déprime exagérée du début d'année. L'ampleur du move haussier depuis la victoire de Trump est exactement le même que celui de la baisse de 1600 points de DOW du début d'année. Comme quoi, certains acteurs s'amusent.
 

La véritable valeur de marché reste actuellement 18.000 sur le DOW

Les Bulls auront beau tout faire pour briser 20.000 et ensuite faire croire à une target potentielle de 23.000 derrière, ce ne sera que pour mieux liquider les positions sur les niveaux actuels. Le bloodbath sur les marchés obligataires reste mauvais à court-terme. La hausse des taux de la FED va générer de la tension additionnelle sur les taux longs qui iront casser le seuil psychologique des 3% au delà duquel la hausse de taux est alors mauvaise pour les actions. Le marché a mangé son pain blanc (et s'en est délecté).

 

Que retenir des opérations de trading de Boursif ?

Il y a eu 3 phases :

  • la phase de début de l'Aventure en social trading sur la plateforme TradingFloor.com entre le 18 Juillet 2016 et le 26 septembre 2016, où le compte est monté de 25.000€ à 51.000€
  • la phase entre le 27 septembre 2016 et le 13 octobre 2016, où le compte a oscillé entre 33.000€ de valeur et un pic à 54.000€ en séance
  • La phase depuis le 28 septembre 2016 : avec 3 événements clés dont la victoire de Trump et le référendum en Italie

Voici ce que cela donne en graphique :

L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif

Analyse de la Phase 1

Voici les 35 trades qui ont permis de réaliser 26.560€ de gains bruts de frais :

L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif

On constate bien qu'il y a 32 coups gagnants sur les 35 trades réalisés. Cela fait un taux de réussite de 91%. Les gains sont de plus de 26.500€ avant frais donc la barre des +100% de performance a été dépassée à la vitesse de la lumière. Ce fut une progression supersonique digne du Concorde. Il a fallu trader 131 futures eurostoxx50 en cumulé pour arriver à une telle progression. Cela fait une progression moyenne brute d'environ 20 ticks de gains par trade, en incluant les trades perdants. C'est effectivement un rythme digne de champion.  Le plus gros revers fut de 78 ticks sur une position de 4 futures Eurostoxx50 shortée à 3006 et coupée du coup à 3084, en cassure à la hausse du canal descendant long-terme...

 

Quelle était la thèse d'investissement principale de cette phase 1 ?

Il y avait un canal descendant long-terme qui passait sur toute une zone autour de 3069/3055 durant l'été. J'ai très majoritairement axé mon trading sur la recherche de points d'entrée short. Cela se voit dans les statistiques : 28 coups joués sur les 35 le furent à la baisse. Cela représente exactement 80% des coups joués. C'est un parti pris très engagé. Et globalement, le marché avait démarré la période le 18 juillet autour du niveau des 2949 et a terminé à 3004. Donc oui, vous avez bien lu : le marché est monté globalement durant cette phase 1 ! J'ai effectivement bel et bien réalisé une performance brute de +100% en à peine 2 mois en jouant 80% de coups baissiers ! C'est la statistique étonnante de cette analyse à froid. Il est donc bien possible de gagner de l'argent en bourse en jouant des mouvements de court-terme baissiers alors que globalement la tendance a été légèrement haussière. C'est une leçon à retenir.

 

Et les gains sont substantiels...

Réaliser plus de 26.500€ de gains en si peu de temps m'avait ouvert l'appétit pour aller chercher une valeur de compte de 150.000€ d'ici au 31 décembre 2016. Ce fut l'enjeu de l'augmentation de la taille moyenne de mes trades durant la phase 2.

 

Une phase 2 qui aura joué un rôle psychologique déterminant

Là où j'avais démarré avec 2 futures de position moyenne, pour l'augmenter progressivement à 5 futures, la phase 2 fut composée de 27 trades majoritairement de 10 futures de taille, soit >300.000€ d'exposition en nominal. Cela représentait un levier de x7 en moyenne. J'ai même tenté de plus en plus souvent des trades d'une taille de 15 futures, soit une exposition nominale >450.000€. Là où j'étais objectivement dans la "zone" jusqu'à présent, j'ai commencé à ressentir plus de pression et donc un peu de stress. Ce qui n'avait jamais été le cas durant la phase 1. Je me suis personnellement mis la pression tout seul. Et je me souviens bien que cela date du 27 septembre. Ce jour-là, j'avais décidé d'enclencher un tout nouvel objectif pour la fin de l'année : atteindre le seuil des 150.000€ de valeur de compte.

 

Voici les 27 trades que j'ai mis en place durant cette phase 2 :

L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif

L'analyse est très vite réalisée : ces 27 trades ont généré une performance brute totale totalement neutre, et même symboliquement de -10€ ! J'ai donc traité 164 futures Eurostoxx50 en cumulé pour ne délivrer strictement aucun gain. Pire, j'ai cumulé sur la période plus de 850€ de frais de courtage. Plus que lors de la phase 1 ! De quoi nourrir les courtiers mais pas le compte de trading ! Cette phase 2 aurait dû m'alerter. L'augmentation de la taille de mes positions moyennes par plus de 2 n'a eu strictement aucun impact positif. Pire : cela m'a placé dans une situation de psychologie négative et d'augmentation de mon niveau de frustration. A ne pas réussir à faire progresser la valeur de compte au delà du premier palier des 50.000€, je me suis entêté. Il n'y a pas d'autre analyse à en tirer : cette phase a eu 15 coups gagnants sur 27, soit 55%. Mon "edge" n'était plus là. J'ai besoin de tenir un ratio de 66% de coups gagnants pour être rentable. C'est la conclusion de cette introspection de trading. Lorsque je retombe juste au dessus de 50%, j'entre dans une psychologie de trading plus fragile. Toutefois, j'arrive à avoir raison plus d'une fois sur deux, même dans les périodes plus challenging.

 

Et pourtant, le marché est resté dans une zone en dessous de 3055 durant cette phase...

Le canal descendant long-terme était donc encore en place. Je n'ai jamais traiter au dessus d'un niveau supérieur à 3026 et au plus bas j'ai traité sur la zone des 2945. Ce fut une range à plat totalement boring et très serré. J'ai principalement essayé de jouer des cassures baissières mais le marché n'a pas voulu aller plus bas que 2922. La seule stratégie possible était d'opter pour une stratégie gamma short. Pour le coup, je n'ai pas assez fait d'aller-retour court-terme opportunistes. Mais ce ne sont clairement pas là des remords. Ce type de phase de marché arrive. Il ne s'est strictement rien passé et j'ai réussi quand même à remonter ma valeur de compte en fin de période 2 à son plus haut. J'étais même à 54.000€ en séance lors de la dernière journée de cette phase, qui correspondait à l'attente pré-élections US.

 

Que s'est-il ensuite passé ? L'analyse de la phase 3...

Là les choses se sont clairement gâtées...J'ai perdu ma thèse d'investissement et malgré un bon positionnement fondamental (victoire de Trump et victoire du non en Italie), j'ai subi des revers majeurs.

 

Voici les 46trades que j'ai effectués lors de cette phase 3 :

 

L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif

On remarque tout d'abord le changement majeur de psychologie du marché : il est clairement sorti par le haut et a brisé le canal descendant long-terme au dessus de 3055. Il est allé chercher directement la target des 3200. Cela a pesé lourd dans la balance et dans les performances.

 

Comment réagir lorsque son cadre de trading long-terme est brisé ?

Voilà toute l'analyse de cette Phase 3. Jusqu'à l'élection de Trump, j'avais relativement le bon axe de trading : shorter les rebonds. La première alerte a toutefois eu lieu sur le premier gros revers du compte Boursif et la perte de 15.150€ sur le short de 15 futures à 3000 et coupés à 3101. Là c'est un exemple très parlant de volonté haussière du marché et de détermination à casser vers le haut ce canal descendant long-terme. Je n'ai pas tenu compte de cette alerte car les élections US n'étaient pas encore passées. Comme j'étais persuadé que Trump gagnerait, je m'attendais à un cataclysme baissier. Il n'a jamais eu lieu car finalement ces élections étaient bonnes quel que soit l'outcome. La victoire de Trump symbolisait la baisse des taux d'imposition aux US, tant pour les entreprises que pour les ménages. Je me suis totalement laissé emporté par le discours alarmiste des médias généralistes pro-Clinton qui ne déversaient que des analyses biaisées uniquement là pour inquiéter à tort et faire changer les votes au moyen de la peur envers Trump. C'est une erreur colossale.

 

Mais des revers, en trading, il y en a toujours...

...Certes avec 101 ticks de pertes sur une taille de 15 futures, ces 15.150€ faisaient retomber ma valeur de compte à 28.500€. Mais on ne peut s'arrêter à cela. L'erreur ici était le Money Management avec un sizing beaucoup trop gros. Mais je ne pouvais pas non plus rester à 5 futures. Le bon choix aurait été de 10 futures. Cela aurait diminué la perte sur ce coup à 10K€ et mon compte serait resté au dessus des 33.500€. Mon stop loss n'était pas écarté de mon plan de trading initial. Cela m'aurait d'ailleurs peut-être permis de tenir un peu la position et de bénéficier du trou qui a suivi. J'ai coupé exactement au plus haut au tick près sur ce coup-là. C'était preuve que ma taille était trop grosse. Le marché a reperdu 100 ticks dans la foulée et est revenu...exactement à mon point d'entrée. Je n'avais donc pas tort sur le fond, mais ce test du canal descendant long-terme en cassure de 3055 je pouvais le gérer beaucoup mieux. C'est un axe d'amélioration majeur pour 2017. Il est important de bien passer ce genre de situation challenging. J'ai toutefois appliqué une semaine complète de retrait des marchés suite à celui, pour revenir dans ma "zone". C'est ma règle du 2-2-2 qui est vitale : http://www.boursif.com/2016/10/la-regle-du-2-2-2-pour-reussir-en-bourse.html

 

Et fut venu l'élection US...

L'heure de vérité allait sonner. J'avais remonté mon compte Boursif à 30.000€ le 8 novembre 2016, la veille des résultats définitifs. J'ai fait une longue analyse de cette journée de trading ici : http://www.boursif.com/2016/11/bilan-j118-de-108-a-25.ou-comment-se-faire-trumper.html

 

Je me suis fait "trumper" en beauté et certes avait gagné de l'argent le matin du 9 novembre à l'open de 8h, mais ai commis une seconde fois le péché de la taille trop importante : J'étais parti short de 5 futures et le matin j'en revends 10 à 8h03 lorsque le marché cote 2896. Cette erreur de Money Management là encore m'a embarqué dans une configuration psychologique de trading où je n'ai plus été maître de mon action. J'aurais dû couper à 2940 et je l'ai analysé en détails et vu et revu depuis. Avec une telle volatilité, et même en étant en phase de gains, je n'aurais pas dû aller chercher le "home run". J'avais mon "moonshot trade" et je pouvais laisser courir ma position sans stress et aviser. Abaisser mon barycentre en shootant 10 futures additionnels m'a placé dans une situation inconfortable. La violence de la remontée a été ensuite sans pitié. Et au final je n'ai coupé qu'à 3074 pour ensuite essayer de faire un reversal sur 2 positions longues tentées autour de cette même zone, mais que j'ai soldé sur des pertes et donc j'ai de nouveau reversé ma position pour retenter un short. Il ne faut faire aucun reversal dans pareille cas de figure. Juste solder sa position et prendre du repos et du recul. Ma valeur de compte était alors à 17.800€. Pour la toute première fois depuis le début de l'aventure en social trading, je me retrouvais en véritable perte nette marquée.

 

Les élections en Italie

Comme on était revenu en dessous de la zone haute du canal descendant long-terme, j'ai cru qu'on l'avait réintégré. Je suis parti short 5 futures à 3010 avant le week-end des élections italiennes, le dimanche 4 décembre. Le non l'emporte et le marché voit 2974 à l'ouverture. Je ne refais pas l'erreur de Trump et ne reshoote pas de futures additionnels. Je retiens la leçon du rebond. Toutefois je n'ai aucune envie de prendre mes profits. Je suis poourtant revenu à 25.000€ de valeur de compte à 8h15 ce lundi matin 5 décembre. J'aurais pu plier le portefeuille et ne plus rien faire. J'ai voulu voir ce qui allait se passer. Je ne suis pas du genre à me laisser abattre par des pertes. Là je revenais en positif sur l'année et l'épisode "Trump" était donc classé. Il faut savoir faire table rase de ces mauvais coups qui arrivent de manière inattendue et extrêmement violente. Là pour l'Italie, je ne voyais pas bien le deal d'une remontée soudaine et d'un emballement. Je le redis encore aujourd'hui : ce rebond est fake. Monte Paschi est toujours dans une situation délicate et a besoin de se recapitaliser et le marché a réalisé un rally bancaire totalement "insane" et injustifié. Et la BCE n'est pas venue rassurer le marché. Elle applique un début de "tapering" et le marché s'emballe pour une mauvaise raison : le rallongement du QE ne change rien (elle l'aurait rallongé quoiqu'il arrive). La diminution des rachats d'actifs à 60Mds€ par mois au lieu de 80Mds€ reste une mauvaise nouvelle pour le marché. Mais les opérateurs US veulent leur rally de Noel et leur avalanche de records. Donc ils ne lacheront rien tant que le DOW n'aura pas franchi ses 20.000 points.

 

On peut perdre en bourse alors que le fondamental est là

Mais le fondamental n'a aucune importance en fait. C'est la leçon. Là le marché a décidé d'ignorer les événements en Europe. Il ne veut qu'une seule chose : s'emballer à la hausse. J'ai donc pris ma "claque". Il n'y a pas d'autre expression à utiliser et puis c'est la réalité : d'une valeur de compte revenue à 25.000€ à 8h15 le lundi 5 décembre, j'ai ensuite été totalement passif devant la remontée explosive de 2974 à quasiment 3200. Mes 9 derniers trades sont à conserver précieusement dans une encyclopédie de trading car ils résument très bien ce que l'on appelle "le trading des particuliers" où 95% des comptes de trading se font exploser et perdent de l'argent.  J'ai certes perdu au final 5.200€ sur l'Italie (trade short avec entrée à 3010 avant les élections italiennes et stop loss à 3114, sur 5 futures de taille) mais ce sont surtout les 9 trades qui ont suivi qui ont été d'une nullité à faire peur. Mon compte était à 20K€ le lundi soir 5 décembre. J'étais au dessus du niveau post-trump des 17.800€. Je n'avais pas over-sizé ma position sur l'italie et ne voulait pas prendre mes profits à 2974, donc c'est ainsi. Pas de back trading. Mais les 6.000€ de pertes qui ont suivi, j'aurais dû fermer mon book. Déjà parce qu'on était installé cette fois-ci en dehors du canal descendant long-terme et que je devais prendre le temps de la réflexion pour modifier mon appréciation long-terme du marché et intégrer le nouveau paradigme de la volonté manifeste du marché d'aller scorer plus haut. Mais également parce que ma psychologie de trading n'était plus la bonne. En incluant 2700€ de frais de courtage, cela porte donc mon bilan final pour 2016 à 11.224€ de valeur de compte. -11,1K€ de pertes de trading finalement principalement dû à la séquence finale depuis l'italie et -2,7K€ de frais de courtage.

 

Quid des 5% de trades qui dérapent ?

Les "big losers"....voilà très exactement le point qui fait toute la différence en trading. Mes statistiques restent bonnes si on enlève ces 5% de coups où tout part de travers. A eux seuls ils représentent plus de 40.000€ de différence. Mon compte pourrait encore être à 50.000€ de valeur sans ces trades. Mais la réalité du trading est de ne pas les nier. Ils sont là et ils existent bel et bien. Ce sont même eux la priorité ! C'est la raison pour laquelle je sais que le hit ratio de coups gagnants n'est pas la KPI principale en trading. Lorsque j'étais à 91% de coups gagnants, j'étais très ludice sur ce point-là. Ce n'est pas la première fois que je traversais une winning streak pareille et ce ne sera pas la dernière. J'enchaîne même régulièrement ce type de phase où quasiment tous les trades sont gagnants. Et au final, même en incluant mes 3 gros revers dont Trump et l'Italie, je fais toujours une majorité de coups gagnants. Mon point d'entrée est donc logiquement majoritairement le bon. Je fais du bon trading sur l'entrée en position. Les 2 choses que je dois améliorer pour 2017 sont donc: le Money Management (le sizing de mes positions) et la gestion de mes stop loss. Au lieu de m'autoriser jusqu'à 90 ticks de pertes, je dois afficher plus de flexibilité et couper à partir de 40 ticks de pertes. C'est à dire diviser par 2 mes pertes maximales. Il y aura toujours des mauvais coups et il est impossible d'espérer du marché qu'il n'y en ait pas. Là n'est pas la question. Mais je dois maintenir mon compte lors de ces moments de gros revers. Je n'en ai pas été capable en 2016. Au final ces 5% de cas adverses me coûtent toute ma performance. C'est du gâchis.  L'année avait le potentiel d'être exceptionnelle. Je dois donc faire le deuil de cet état de grâce de fin septembre et je dois me reconcentrer sur l'avenir. Là le compte est bas. 11.224€ cela risque de me prendre 18 mois pour remonter le compte. C'est la dure réalité. La réalité que 95% des comptes de trading de particulier doivent affronter, car 95% des traders particuliers perdent en bourse. Je me retrouve donc dorénavant dans cette situation. C'est un état de fait qui est là. Il faut le surmonter.

 

Voilà donc la vérité de la réalité du monde du trading

Elle est là sous vos yeux : un compte de trading qui avait toutes les promesses de gains importants et qui pourtant finit de manière brutale dans le rouge. Soit je remonte, soit je coule. Il n'y a pas deux alternatives. Le marché ne fait aucun cadeau donc il n'attend qu'une seule chose...que je coule. Enfin ce n'est pas tout à fait vrai : le marché se fout bien de ma situation. C'est donc ma propre psychologie interne qui doit lutter contre cette situation difficile. D'ailleurs, c'est certainement la réflexion spontanée que vous vous faites en ayant lu toutes ces lignes. Et ce sera la réalité de trading de mon année 2017. Tout sera transparent. Tout sera sur Boursif.com en 2017, quoiqu'il arrive. J'ai horreur des pseudos analystes qui n'ont ni compte de trading, ni aucun suivi de leurs performances réelles. J'ai pris ma claque sur Trump et j'ai re-subi la cassure vers le haut du canal descendant long-terme, suite à l'Italie. Il n'y a aucune surprise dans l'analyse de ma performance. J'ai eu un axe baissier engagé sur 2016 et j'ai perdu. Voilà la réalité. J'ai peut-être eu raison la majorité de mes coups et c'est ce qui fait la force de mes différents modèles (chaines de Boursif, points Boursif) mais mon Money Management n'a pas été le bon sur cette année écoulée. C'est la leçon à retenir de tout cela. Mon Risk Management reste correct (je n'ai quand même pas l'impression de "péter un câble" et de faire n'importe quoi...bien que j'aurais dû fermer mon book le lundi soir 5 décembre et en rester à 20K€ et non 11,2K€). Là je prends une pause également pour revenir dans la "zone".

 

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année et mes meilleurs voeux pour cette année 2017 à venir

Pour ma part, je vous rassure : j'ai la tête sur les épaules et je suis un travailleur. Ma ténacité fait la différence, surtout dans les périodes challenging. Je suis bon pour remonter ce genre de situation. Finalement, mon plus gros remords est de ne pas avoir su gérer ma phase de gains. C'est très exactement ici que la différence se fait sur le long-terme. J'ai eu de nombreuses perches pour faire une excellente année et je ne les ai pas saisies....car j'en voulais trop ! Or, un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. Pour gagner en bourse, il faut locker les gains et ne pas les voir repartir !

 

Je rédige un livre que je souhaite publier...

...et comme par correction je ne le publierai que lorsque j'aurai remonté ma valeur de compte au dessus de 50.000€, je n'ai pas vraiment de choix pour 2017 et il n'y a pas 50 chemins à suivre...Ce sera la conclusion de cet article !

 

Bonnes fêtes!!!

Yannick

 

L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif
L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif

Boursif, le blog quotidien des traders actifs !

 

Si vous avez découvert pour la première fois Boursif.com aujourd'hui et que vous avez aimé cet article, vous aimerez également l’un des 13 articles suivants :

 

  1. Pour en savoir plus sur l’auteur de Boursif.com, cliquez ici : Lire la présentation complète !
  2. Pour acheter mon livre « Comment j’ai planté ma startup » à 19,90€ sur amazon : Cliquez ici !
  3. Pour suivre en live le compte de trading de Boursif.com : cliquez ici !
  4. Pour découvrir les 14 bonnes manières pour améliorer ses capacités de trader : cliquez ici !
  5. Découvrez le Quizz « Quel trader êtes-vous ? » : cliquez ici !
  6. Pour lire l’article « Les 10 astuces pour améliorer son trading » : cliquez ici !
  7. Pour lire l’article « les 13 erreurs fatidiques en trading » : cliquez ici !
  8. Pour lire l’article « 4 idées de bons livres de trading » : cliquez ici !
  9.  Pour lire l’article « Les 7 exercices pour améliorer votre trading » : cliquez ici !
  10.  Pour lire l’article « Les 10 pièges tendus par les marchés boursiers » : cliquez ici !
  11.  Pour découvrir la règle de trading des 95% : cliquez ici !
  12.  Pour comprendre la logique d’investissement de Boursif.com : cliquez ici !
  13.  La règle du 2-2-2 pour réussir en bourse : cliquez ici !

Disclaimer : Les avis publiés sur Boursif.com ne sont ni des recommandations d’achat, ni des recommandations de vente, ni des conseils en investissement de manière générale. Ils ne reflètent que l’opinion purement personnelle de leur auteur et n’engagent pas sa responsabilité quant à la réalisation effective des positions prises. Prendre une position longue ou une position short sur le marché est source de risque de pertes financières conséquentes.  La responsabilité de l’auteur de Boursif.com ne peut être retenue quant aux positions de trading prises suite à la lecture de ce blog. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

Envie d'acheter un livre sur l'Entrepreneuriat ?

Voici un livre riche de 133 solutions originales à des problèmes concrets du quotidien des créateurs d'entreprises!

Plusieurs centaines de personnes ont déjà acheté mon ouvrage et vous pouvez vous le procurer sur Amazon pour 19,90€ en vous rendant sur la page suivante : Cliquez ici pour effectuer votre achat sur Amazon !

L'Aventure d'un trader français : bilan 2016 des opérations de trading du portefeuille Boursif

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :